Modes de vie Vie au Cégep

Le stress : aussi bien s’en faire un allié!

Dans le cadre des dernières semaines de la session, la Salle Des Nouvelles a rencontré une professeure de psychologie du Cégep pour en apprendre davantage sur la gestion du stress. À la veille du sprint final, nous lui avons aussi demandé quelles sont les méthodes d’études les plus efficaces.

Catherine Lanouette, Journaliste pour la Salle des Nouvelles

 

 

Le stress, c’est quoi au juste?

Véritable pionnier dans la recherche sur le stress, Hans Selye décrit le stress comme étant « une réponse non spécifique de l’organisme à toute exigence qui s’adresse à lui ». De nos jours, le terme « stress » a une connotation négative, mais en fait, il s’agit plutôt d’une réaction positive et tout à fait normale. Sans stress, nous ne pourrions pas survivre! Cependant, si le stress perdure dans le temps, c’est là que cela devient problématique.

Une situation peut s’avérer stressante pour une personne, alors qu’une autre personne peut ne ressentir aucun effet négatif du stress dans cette même situation. En effet, tout est une question de perception et de notre lecture de la situation. Par exemple, un étudiant pourrait voir en un examen la possibilité d’échec, tandis qu’un autre pourrait voir l’examen comme étant stimulant.

Il est donc important de bien identifier nos sources de stress ainsi que la lecture qu’on fait de l’évènement stressant.

Ne pas sous-estimer une bonne hygiène de vie

Selon un grand nombre d’experts, les étudiants qui ont un travail rémunéré pendant leurs études ne devraient pas y consacrer plus de 15 heures par semaine. De plus, avoir une bonne alimentation, faire de l’activité physique et avoir une bonne qualité de sommeil peuvent grandement améliorer notre capacité à gérer notre stress, particulièrement en ce qui concerne le sommeil. Avez-vous déjà remarqué être particulièrement plus irritable quand vous êtes fatigué? Ceci s’explique par le fait que la qualité du sommeil a un lien direct avec la gestion du stress. En plus de cela, le sommeil est un grand allié de la mémoire. Parmi les nombreux stades du sommeil, on retrouve une étape très importante qui est reliée à la rétention d’informations. C’est pourquoi une nuit blanche avant un examen dans le but d’étudier est complètement non-recommandée.

De bonnes méthodes d’étude

Comme nous venons de le mentionner, une nuit blanche avant un examen afin d’étudier est fortement déconseillée et ce, non seulement à cause du manque de sommeil, mais aussi parce qu’étudier plusieurs heures de suite est loin d’être aussi efficace qu’on le croit. Commencer à étudier une fois par jour pendant une courte période de temps une ou deux semaines avant l’examen est beaucoup plus efficace. Cela sera davantage efficace sachant que la majorité de l’information que nous oublions se perd dans les premiers jours suivant le cours.

Aussi, avant de plonger dans ses notes de cours, tentez de vous rappeler la matière que vous avez vue : vous vous rappellerez de plus d’informations que vous ne le pensez et serez encouragé pour la suite. De plus, seulement relire vos notes de cours est un traitement superficiel. Se poser des questions et tenter d’y répondre est grandement plus efficace. Étudier en groupe et se poser des questions? Encore mieux!

 

En bref…

  1. Évitez les nuits blanches avant un examen
  2. Identifier ce qui vous cause du stress et analyser la lecture que vous en faite
  3. Relisez vos notes de cours peu de temps après le cours
  4. Il est mieux d’étudier à tous les jours pendant de courtes durées que d’étudier
  5. plusieurs heures de suite!
  6. Étudier en groupe peut s’avérer être très efficace
  7. Ne faites pas que relire vos notes de cours, posez-vous des questions et tentez d’y répondre
  8. Tentez de vous rappeler des informations que vous avez appris avant de vous plonger dans les notes de cours

 

Bonne fin de session à tous!

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez