Vie au Cégep

Activité-bénéfice Propulser la relève

Le jeudi 20 octobre, la salle des Pas Perdus accueillait pour sa 3ème édition le 5 à 7-conférence Propulser la relève. Sous l’égide de Garneau Travail et de la Fondation du Cégep Garneau, cette rencontre annuelle dédiée à l’entrepreneuriat étudiant avait pour président d’honneur Nicolas Duvernois, président-directeur général de PUR Vodka. Au cours de cette activité bénéfice, les étudiants ont eu droit à un panel animé par la productrice et animatrice Anne Marcotte réunissant les entrepreneurs Bernard Guay-Dumas (Web étudiants), Dominic Gagnon (Connect & Go) et Amélie Morency (FoodRoom). Durant cette soirée, 5003 $ de bénéfices ont pu être récoltés par Garneau Travail.

Par Luqman Cissé, journaliste pour la Salle des Nouvelles

img_4461

Crédit photo Garneau Travail

Réunis à l’occasion de ce 5 à 7, entrepreneurs, professeurs, membres du personnel et étudiants ont pu profiter de l’espace alloué au réseautage avant le début officiel de la soirée. Plusieurs entreprises et organismes ont ainsi fait le déplacement et ont investi la salle des Pas Perdus de leurs kiosques. Aux côtés des entreprises écoles de Garneau (COOP Roue-Libre et Garneau Travail) se trouvaient la Ruche (plateforme de financement participatif), Chanvre Québec (OSBL visant l’information sur les vertus et l’usage du chanvre) et l’école d’entrepreneuriat de Québec (dont les locaux sont au sein du Campus du Cégep Garneau).

Officiant en tant que maître de cérémonie pour la soirée, François Bégin (entrepreneur, auteur et blogueur) a ouvert la soirée devant un public de 146 personnes. Suite au mot de bienvenue de M. Mario Roy, directeur des affaires étudiantes, la députée et adjointe parlementaire du premier ministre du Québec aux dossiers jeunesse, Karine Vallières (Richmond), est par la suite venue peu après pour prononcer une allocution. Mme Vallières a notamment évoqué la nouvelle politique québécoise de la jeunesse, lancée au printemps dernier, en annonçant l’ajout d’un nouvel axe entrepreneurial à cette politique ainsi qu’un partenariat du gouvernement avec l’ACEE (Association des clubs d’entrepreneurs étudiants) qui aboutira à l’investissement de 990 000 $ réparti sur 3 ans.

L’assistance a par la suite été conviée à assister au panel animé par Anne Marcotte, animatrice de l’émission consacrée à la relève entrepreneuriale (première en son genre au Québec) VoirGrand.Tv. Avec pour invités Amélie Morency, Dominic Gagnon et Bernard Guay-Dumas, le panel a amené les jeunes entrepreneurs à partager leurs expériences et exposer leurs vues sur les tenants et aboutissants de l’entrepreneuriat.

Cité parmi les 15 personnes les plus innovantes dans le monde de l’évènementiel par le site BizBash, Dominic Gagnon, à la tête de l’entreprise spécialisé en technologie Connect & Go, s’est exprimé sur l’importance à accorder aux échecs en tant qu’entrepreneur et a voulu livrer un message franc au public. Remarquant une surmédiatisation des succès entrepreneuriaux, il a particulièrement insisté sur les caractéristiques souvent peu communes des entrepreneurs, citant au passage une étude de Harvard concluant que 57 % des dirigeants d’entreprises souffriraient d’une maladie mentale. Considérant que l’on naît entrepreneur, il a ainsi tenu à informer sur les réalités de la profession en mettant en garde contre les idées reçues et les clichés véhiculés.

Remarquée lors de sa fructueuse apparition à la populaire émission Les Dragons, Amélie Morency est revenue sur son aventure. Fondatrice de l’entreprise de co-working en milieu alimentaire The FoodRoom, l’entrepreneure considère que ce qui fut au départ une malchance s’avéra être finalement la clé de son succès. Étudiante à l’ITHQ (Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec) et possédant un service de traiteur, elle a décidé de créer un espace (une large cuisine de location) répondant aux besoins en équipements des entrepreneurs du secteur alimentaire après avoir éprouvé des difficultés à s’équiper en tant que traiteuse. C’est donc un message de détermination et de persévérance que Morency a voulu partager au cours de son témoignage.

Issu de la première cohorte de l’école d’entrepreneuriat de Québec, Bernard Guay-Dumas a quant à lui fait part de son besoin de défis qui l’a poussé à répondre à l’appel de l’EEQ. Après une expérience dans l’armée et une formation de pilote d’avions, le fondateur de web étudiants a voulu s’éloigner d’un mode de vie trop routinier à son goût. C’est ainsi qu’il s’est lancé à la recherche de ressources lui permettant de se lancer en affaires. Ce sera finalement à la radio qu’il tombera par hasard sur une annonce de l’EEQ et finira par bénéficier de l’encadrement nécessaire. Durant le panel il a confié ne pas du tout regretter d’avoir tout laissé pour se consacrer à l’entrepreneuriat et comme ses pairs, il a insisté sur le travail et le dévouement indispensable à toute entreprise.

Président d’honneur de cette édition, Nicolas Duvernois a livré une conférence empreinte d’humour et d’optimisme. À l’occasion de la soirée, le président et directeur général de Pur Vodka a relaté l’aventure atypique qui a abouti à la consécration de son produit comme étant la « meilleur vodka au monde » au concours Vodka Masters en 2011, un titre qu’il a remporté 4 fois jusqu’à présent. En collaboration avec Anne Marcotte, Duvernois a aussi profité de la soirée pour annoncer « l’adoption » de plusieurs jeunes entrepreneurs dans le cadre du projet Adopt Inc.. Les deux entrepreneurs contribueront de cette manière à offrir des services de mentorat à de jeunes chefs d’entreprises.

La soirée s’est finalement clôturée avec Michelle Lemelin, directrice générale de Garneau Travail, qui a pu annoncer le bénéfice amassé au cours de l’évènement, soit un montant de 5003 $. La 3ème édition de Propulser la relève a donc battu le record de l’année dernière en dépassant de 603 $ le montant obtenu l’année précédente (4400 $).

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez