Vie au Cégep

Nouvelles revendications de l’association étudiante

Par Étienne Poirier, journaliste pour la Salle des Nouvelles

Le 24 mars dernier se tenait la troisième assemblée générale étudiante de la session. Malgré de sujets chauds à l’ordre du jour, notamment le projet de rénovation de la bibliothèque et celui de la hausse des cotisations à l’association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ), l’assemblée s’est déroulée rondement, élisant un nouveau membre au conseil d’administration et adoptant plusieurs nouvelles revendications féministes.

 Le point qui aura causé le plus de discussions au sein de l’assemblée est certainement celui concernant la hausse des cotisations de l’assemblée étudiante à l’ASSÉ de 0,75$ par session. Le point qui avait déjà été présenté lors de l’assemblée générale précédente mais dont la perte de quorum avait prévenu la tenue du vote a été présenté rapidement, mentionnant que les objectifs de l’ASSÉ avec cette hausse des cotisations visaient notamment à couvrir les frais de déplacement lors de congrès et de camps de formation et à encourager les associations étudiantes des cégeps plus éloignés des centres urbains à participer aux activités.

Si il n’est présentement pas question d’augmenter les cotisations étudiantes à l’association étudiante du cégep (la hausse des cotisations à l’ASSÉ serait absorbée par le budget de l’association), plusieurs ont questionné les impacts qu’une telle hausse aurait sur les ressources de l’association étudiante, s’inquiétant de la possibilité de couper dans le budget des comités et s’interrogeant sur les économies de l’association si l’ASSÉ s’engageait à rembourser les frais de transport. La hausse de 1,50$ par année fut tout de même approuvée à majorité.

Bibliothèque

 Face aux récents développements liés au réaménagement des espaces de la bibliothèque au cours de la session d’automne, les membres de l’association étudiante ont voté en faveur de mesures demandant à ce que les priorités lors du réaménagement de la bibliothèque soient l’accessibilité d’une partie significative de la collection de la bibliothèque, l’ergonomie des espaces de travail aménagés et le respect des espaces dédiés à la vie étudiante.

Élections

 Si deux postes au sein du conseil d’administration étaient à combler, seulement un a trouvé preneur. En effet, M. Gaspard Thibaudeau fut le seul à se présenter comme responsable aux affaires internationales et environnementales et obtint le poste. Personne ne s’est présenté au poste de Responsable aux finances.

Revendications féministes

 Autre sujet à débat lors de l’assemblée, les revendications féministes ont été critiquées par certains membres, qui déploraient le manque de sources liées aux énoncés. Néanmoins, six nouvelles revendications ont été adoptées :

 

  • Que l’AGECFXG considère les mesures d’austérité comme étant sexistes.
Que l’AGECFXG dénonce les gouvernements imposant des politiques d’austérité.
  • Que l’AGECFXG revendique une éducation sexuelle diversifiée féministe, anti-oppressive et non-hétérosexiste dès l’école primaire.
  • Que l’AGECFXG réclame une réforme des manuels scolaires visant à éliminer la vision patriarcale à l’intérieur du système d’éducation
  • Que l’AGECFXG dénonce l’absence de lieux et d’instances à la fois institutionnelles et non-institutionnelles qui préviennent et répondent aux violences sexistes de manière concertée avec les personnes survivantes.
  • Que l’AGECFXG exige la démission (ou départ) de Lise Thériault à la tête du ministère de la Condition féminine.
  • Que les féministes viennent faire des émissions à la radio étudiante.

 

La dernière proposition, lancée par un membre de la radio étudiante qui déplorait par le fait même un manque de visibilité de la radio étudiante au cégep, a causé bien des rires au sein de l’assemblée.

L’assemblée s’est terminée sur une plénière concernant la non-mixité du Comité Femmes de l’association étudiante, un des membres de l’assemblée proposant que celui-ci soit désormais mixte. La motion n’a toutefois pas été votée, le quorum s’étant perdu lors de la plénière.

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez