Science

Conférence «les défis du Nord»

Par Julianne Toupin,                                                                                                               journaliste pour la Salle des nouvelles

Dans le cadre de l’événement Décoder le monde, au Musée de la Civilisation, avait lieu une conférence animée par trois chercheurs qui se sont intéressés au nord sous divers aspects.

Dans un premier temps, M. Michel Allard, professeur au département de géographie de l’université Laval, a abordé la question des enjeux liés à la fonte du pergélisol. En effet, dans le contexte du réchauffement climatique, ce sol nordique jusqu’alors gelé en permanence commence à se réchauffer et risque de causer certains problèmes. On parle d’abord de glissements de terrain, tout aussi dangereux que difficiles à prévoir. D’autre part, ces segments du sol sont riches en gaz carbonique et en méthane, deux gaz extrêmement nocifs pour la planète puisque responsables du réchauffement climatique. Or, il est encore difficile pour les chercheurs d’estimer la quantité de gaz qui sera dégagé et ainsi d’anticiper les défis auxquels nous devrons faire face.

Dans un deuxième temps, Mme Huguette Turgeon O’Brien, professeure en nutrition de l’Université Laval, nous a présenté le résultat d’un projet sur la nutrition des enfants du Nunavik, région au Nord de la province de Québec. Ainsi, en collaboration avec les CPE de la région, un groupe de cuisinières a mis sur pied un menu adapté aux exigences culturelles et nutritionnelles du milieu. Ce menu a par la suite contribué à la rédaction d’un livre de recettes traditionnelles Inuits, qui respectent et exploitent les produits locaux traditionnels mais qui visent aussi à lutter contre les carences alimentaires des enfants des communautés, chez qui l’anémie était il y a quelques années un problème courant.

La mise en valeur de ces recettes et de ces produits a ainsi permis de revaloriser un sentiment d’appartenance à une culture, d’offrir une solution économique dans un contexte où les produits alimentaires importés sont souvent couteux ainsi que de résoudre un problème de nutrition.

Finalement, dans un dernier temps, Mme Caroline Desbiens a traité de la question de notre perception du nord en tant que société. En effet, l’image du nord vierge, source d’aventure et territoire des explorateurs intrépides est toujours imprégnée dans l’imaginaire collectif.

Or depuis quelques décennies déjà, la colonisation ne se fait plus d’est en ouest mais bien du nord au sud. Les ressources naturelles sont exploitées, à titre d’exemple par le développement de l’hydroélectricité québécoise. Ainsi, il faut envisager repenser notre façon de concevoir cette région, dans l’interculturalité et dans la continuité entre traditions et modernité. Il ne s’agit que de quelques enjeux abordés par Mme Caroline Desbiens, auteure du livre Puissance Nord qui traite plus en profondeur de la thématique.

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez