Arts et culture

Mois-Multi 2016

Par Florence Larochelle,                                                                                                          journaliste pour la Salle des Nouvelles

Le Mois-Multi, présenté annuellement pendant le mois de février et mis sur pied par les Productions Recto-Verso, se veut être un festival célébrant les arts multidisciplinaires et électroniques. La programmation éclectique annonce la tenue d’expositions proposant des œuvres novatrices et est riche de par la collaboration de plusieurs artistes québécois ainsi qu’internationaux.

 

D’entrée de jeu, le spectateur doit être avisé que les expériences artistiques présentées par le Mois-Multi vont au-delà de la typique contemplation d’œuvres statiques. L’événement propose à l’auditoire de se laisser déstabiliser par les multiples formes d’art qui se présenteront à lui, ou plutôt, qui l’envelopperont. On parle ici d’immersions dans des cadres stimulant les sensations, de représentations interactives, de jeux gravitant autour des dimensions, des sons et des matériaux.

 

Les œuvres savent surprendre et guident le public vers la fascination ainsi que la recherche de sens. Les nombreuses créations technologiques suscitent un questionnement sur le rapport au numérique. Chaque pièce d’exposition retient une atmosphère particulière qui invite tous les sens à participer à l’expérience. Le public se verra parfois tenu d’explorer une œuvre nu pieds, et d’autres fois de se faufiler à l’intérieur d’un cube hébergeant une diffusion.

 

Expositions marquantes :

 

SPECTRALES – Alice Jarry

SPECTRALES est une installation suspendue au plafond et constituée de plusieurs moteurs, fils et poids inter reliés provoquant de petits mouvements. Dans la pièce peu éclairée, un piano s’animant seul sert de surface de projection à des dessins d’envolées d’oiseaux.

 

MIGRATION – Stephen Cornford

MIGRATION est aussi une installation, mais cette fois-ci technologique. 140 dictaphones à cassette désuets mais modifiés sont apposés sur un mur. Les bruits de leurs mécanismes fonctionnant tous en même temps à des cadences différentes créent un bruit semblable à celui d’insectes qui grouillent.

 

Le Mois-Multi est ainsi un espace de découverte artistique et d’élargissement des horizons en ce qui concerne la multiplicité des formes d’art. Les interprétations des artistes ont souvent une portée sociale importante quant à la modernité et à notre rapport au monde. Toutefois, l’événement ne se veut aucunement réservé aux fins connaisseurs de l’art : le tout reste d’une accessibilité conciliante. Cela dit, les plus curieux savoureront cette présentation tout à fait équilibrée de la multidisciplinarité, grâce à la grande variété de formes d’art réunies en un seul festival. Le Mois-Multi est l’occasion toute indiquée pour un éveil artistique aux relations œuvre-récepteur repensées. À surveiller pour février 2017 !

 

 

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez