Arts et culture

«Aliss», de Patrick Sénécal

Collaboration spéciale –  La chronique J’ai lu est rédigée pour Flash Garneau (www.cegepgarneau.ca/flash)

Par Kim Bernard, Étudiante au Baccalauréat international

 

Alice, une étudiante de Brossard en quête de liberté, décide de partir de chez elle. Elle n’a que dix-huit ans mais elle se sent curieuse et prête à voler de ses propres ailes. Elle monte à bord du métro et finit par atterrir dans un quartier inconnu où tout le monde est bizarre. Toutefois, elle découvrira rapidement que son nouveau milieu n’est pas un endroit où elle devrait être et qu’il est loin d’être un conte de fées… 

Au fil des pages, Patrick Sénécal nous dévoile petit à petit le nouveau monde d’Alice. Ce monde comporte aussi des liens avec celui d’Alice au pays des merveilles créé par Lewis Caroll. Une qualité de cette œuvre est la subtilité avec laquelle l’auteur nous fait plonger dans son monde. Le lecteur sent qu’il est lentement en train de découvrir un nouvel univers dérangeant et anormal, mais cette découverte est si bien planifiée qu’elle est choquante tout en n’étant jamais déplacée. On découvre le monde à la vitesse d’Alice et on l’accompagne à travers son aventure bouleversante. De plus, le roman comporte des personnages particulièrement intéressants et travaillés. Cela ajoute un côté psychologique captivant qui s’additionne à la qualité du récit. Les personnages sont tous étranges mais finement façonnés afin que le lecteur puisse les comprendre et les apprécier. C’est en vivant dans cet univers que la jeune Alice se transformera et décidera de devenir Aliss.

Le roman Aliss fera certainement réfléchir ses lecteurs et leur fera découvrir un nouveau monde intriguant et inquiétant.

« Peu à peu, vous dérapez. Et c’est là l’art de Patrick Senécal : il vous fait déraper, de façon très méthodique, de façon très feutrée, dans un tout autre univers. » – SRC ­ Indicatif Présent.

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez