Arts et culture

Yann Martel et Joseph Boyden à Québec

Par Luqman Cissé, journaliste pour la Salle des Nouvelles

Alors que la ville de Québec accueille conjointement le 81ème congrès de PEN International et le festival Québec en toutes lettres, le Morrin Centre recevait en cette occasion deux importants représentants de la littérature canadienne : les écrivains Yann Martel et Joseph Boyden. Les deux auteurs se sont entretenus ensemble au cours d’une discussion en intéraction avec le public.

C’est dans une bibliothèque remplie que les deux auteurs ont été accueillis. Yann Martel est surtout connu pour son livre Life of Pi, récipiendaire de divers prix dont le Man Booker Price catégorie fiction, en 2002, ainsi qu’objet d’une adaptation cinématographique qui a valu 4 statuettes au réalisateur Ang Lee à la cérémonie des Oscars de 2012. Quant à Joseph Boyden, il est lui aussi un auteur reconnu, notamment pour ses livres Three day road (Le chemin des âmes), nominé pour le Prix du Gouverneur Général en 2005, et The Orenda (Dans le grand cercle du monde), gagnant du concours Canada Reads en 2014.

Au cours de cette rencontre, les deux auteurs ont discuté ensemble de leurs travaux respectifs. Ils ont exposé au public leurs futurs projets d’écriture et ceux en cours. Il a été surtout question de style et de méthode d’écriture. Le public a donc pu constater que Yann Martel et Joseph Boyden différaient sur plusieurs points, l’un étant plus méthodique et l’autre préférant écrire sans cadre particulier.

Il a été intéressant de constater l’approche qu’ils privilégient au moment de produire leurs ouvrages. En effet, Boyden fait, dans ses livres, de nombreux liens avec l’histoire. D’origine amérindienne, il a confié vouloir raconter l’histoire du Canada d’une perspective amérindienne et raconter comment cet héritage est vécu par les Premières Nations. Quant à Yann Martel, il a expliqué procéder différemment, donnant une importance secondaire à l’histoire ainsi qu’aux lieux, préférant s’en servir comme une base pour écrire des ouvrages fictionnels ou fantastiques se concentrant sur différents concepts (philosophiques ou psychologiques).

En plus de leurs différences et ressemblances, les deux écrivains se sont aussi questionnés réciproquement sur leurs motivations, sur les évènements ou les raisons qui les ont menés à exercer le métier d’écrivain. En réponse à une question sur les raisons qui l’ont poussé à devenir écrivain, Joseph Boyden a clôturé la soirée en répondant que l’écriture l’avait choisi : n’ayant pas le talent nécessaire pour chanter, il se mit à écrire des chansons pour ensuite écrire des histoires.

 

 

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez