Politique

Pour qui Voter? (2)

Luqman Cissé,                                                                                                                                   journaliste pour la Salle des Nouvelles

Le 19 octobre prochain les électeurs canadiens seront appelés à élire le prochain gouvernement canadien. À deux semaines du Jour J, l’équipe de la Salle des Nouvelles a choisi de résumer les plateformes électorales des cinq principaux partis. Afin de donner une vision la plus objective possible, ces cinq partis seront comparés selon 5 critères : l’économie, l’environnement, les relations internationales, la sécurité publique et les enjeux de société.

Le Parti libéral du Canada
Un des deux partis traditionnels jusqu’aux élections fédérales de 2011, qui ont vu l’avènement de la vague Orange amener le NPD à l’opposition officielle, le Parti libéral du Canada (PLC) est mené par Justin Trudeau, député dans la circonscription de Papineau depuis 2008 et chef du parti depuis le 14 avril 2013. Le parti est régulièrement placé au centre sur l’échiquier politique (centre gauche).

Politique économique

Le cadre financier des libéraux prévoit trois budgets consécutifs déficitaires avec un retour à l’équilibre budgétaire en 2019-2020, il y aurait alors un surplus de 1 milliard de dollars. Le parti justifie ce plan par les bas taux d’intérêt, qui permettent d’envisager des déficits, ainsi que par la nécessité de stimuler l’économie. Les déficits permettraient de remédier au budget d’infrastructures, actuellement déficitaire. Ces investissements créeraient des dizaines de milliers d’emplois selon les prévisions du parti.

Politique environnementale

Sur la question de l’oléoduc Énergie-Est, Justin Trudeau n’approuve pas inconditionnellement le projet. S’il se dit en faveur de l’exploitation des ressources pétrolières et de leur acheminement aux marchés, il considère que l’actuel projet n’a pas le niveau d’acceptabilité nécessaire pour être immédiatement endossé. Par ailleurs, en vue de la Conférence de Paris sur le climat, le Parti libéral entend participer aux efforts requis pour limiter le réchauffement climatique moyen à moins de 2 degrés.

Relations internationales

Au cours de la présente élection, le Parti libéral a répété à maintes reprises qu’il entendait redonner au Canada sa place et sa réputation au sein de la communauté internationale. Justin Trudeau mettrait fin à la mission canadienne contre le groupe armé État islamique, il privilégierait les missions de paix et la formation d’armées étrangères par les forces canadiennes. À propos de la crise des réfugiés, le chef libéral promet d’accueillir 25 000 réfugiés syriens d’ici à la fin de cette année.

Sécurité publique

Le Parti libéral a donné son appui au projet de loi antiterroriste C-51 déposé par le gouvernement conservateur. Justin Trudeau défend ce choix en invoquant la nécessité de maintenir l’équilibre entre sécurité publique et droit à la vie privé. S’il était élu, Trudeau promet qu’il apporterait les changements nécessaires pour protéger les droits et libertés individuels des Canadiens.

Enjeux de sociétés

Dans le dossier du niqab, le chef libéral a défendu le port de ce voile intégral comme un droit, au nom des libertés individuelles. Justin Trudeau légaliserait l’usage de la marijuana dès son arrivée au pouvoir. Le parti promet aussi des baisses d’impôts pour la classe moyenne, le taux d’imposition passerait de 22 % à 20,5 % pour ceux gagnant entre 44 700 $ et 89 401 $. Ceux dont les revenus sont supérieurs à 200 000$ verraient pour leur part leur taux d’imposition passer de 29% à 33%.

 

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez