Politique

Pour qui voter? (1)

Étienne Poirier,                                                                                                                                                                                           journaliste pour la Salle des Nouvelles

Le 19 octobre prochain les électeurs canadiens seront appelés à élire le prochain gouvernement canadien. À deux semaines du Jour J, l’équipe de la Salle des Nouvelles a choisi de résumer les plateformes électorales des cinq principaux partis. Afin de donner une vision la plus objective possible, ces cinq partis seront comparés selon 5 critères : l’économie, l’environnement, les relations internationales, la sécurité publique et les enjeux de société.

Le Parti Conservateur du Canada

Mené par Stephen Harper, le Parti Conservateur du Canada est au pouvoir depuis 2006, et tente de briguer un quatrième mandat lors de cette élection. Très près de ses valeurs plus à droite, le parti conservateur se présente comme le parti qui protège l’économie canadienne ainsi que les citoyens canadiens.

Politique économique :

Le parti a fait de l’économie son principal cheval de bataille. Farouchement opposé aux hausses de taxes et d’impôts, il promet de déposer un budget équilibré dès la première année suivant sa réélection. De plus, il s’engage à créer un crédit d’impôts permanent pour toutes les dépenses liées à la rénovation, en plus d’augmenter le crédit d’impôt pour adoption d’enfants.

Politique environnementale :

Si l’économie est le point fort du parti, l’environnement représente son point faible. En effet, celui-ci est favorable à la construction d’oléoducs au Canada, en plus de s’opposer à une taxe sur le carbone, défendant qu’il ne souhaite pas alourdir le fardeau financier des Canadiens. De plus, Stephen Harper refuse d’instaurer des règlementations claires sur l’émission de gaz à effet de serre avant que les États-Unis ne le fassent.

Relations internationales :

Plus récemment, le parti Conservateur s’est positionné contre le groupe armé État islamique, en prolongeant d’un an la participation canadienne au combat en Syrie. Il souhaite aussi criminaliser les déplacements des canadiens dans certaines régions touchées par le groupe terroriste, en plus de donner 9M $ aux minorités religieuses persécutées par ce même groupe.

Sécurité publique :

Le parti conservateur milite beaucoup en faveur du durcissement des lois sur la sécurité publique. Il propose, entre autres, d’imposer la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle à certains criminels.

Enjeux de société :

Le parti conservateur s’est montré défavorable à certaines mesures visant la légalisation de la marijuana. De plus, il s’oppose au suicide assisté de certains patients en phase terminale. Il n’approuve pas l’idée de mettre sur pied un système universel de garderies au pays. Finalement, le premier ministre a récemment déclaré qu’il souhaitait changer la loi pour interdire le port du niqab lors des cérémonies de citoyenneté.

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez