Politique Vie au Cégep

Entrevue avec Frédérique Fiset Cholette: Aperçu des enjeux de l’association étudiante du cégep Garneau

 

Réalisée par Julianne Toupin

Journaliste pour la Salle des nouvelles

 

La Salle des nouvelles a réalisé une entrevue avec Frédérique Fiset-Cholette, coordonnatrice de l’ASSO FXG, afin de connaitre les intentions et les projets du nouveau conseil exécutif. Il faut dire que la rentrée aura été plutôt mouvementée pour celui-ci puisqu’il a, comme tous les étudiants, fait face aux modifications dans l’assignation des locaux des comités. Changements qui ont déjà fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux. Il semblerait donc que la décision de procéder à cette réorganisation proviendrait de la haute direction, difficilement accessible pour les membres chargés de nous représenter. Frédérique a affirmé avoir fait tout en son pouvoir pour accommoder de son mieux les étudiants concernés, entre autres, en récupérant certains espaces confisqués.

Il faut savoir que L’ASSO a plusieurs responsabilités face aux étudiants qui ont élu les membres de son conseil exécutif. Ceux-ci doivent donc les représenter et défendre leurs intérêts devant le corps professoral et la direction. De plus, il leur est possible de voter des mandats en assemblée générale, toujours dans le but de représenter l’opinion de la majorité. Sachez qu’il est aussi possible d’emprunter du matériel scolaire tel que des manuels ou des sarraus.

Par ailleurs, plusieurs enjeux seront traités au cours de la prochaine année: l’ASSO considère important d’augmenter les taux de participation aux assemblées générales. La coordonnatrice entend ainsi augmenter la visibilité de l’ASSO aux différents évènements organisés par le Cégep, en débutant par une tournée des classes à la rentrée ainsi que par une publicité plus efficace des AG. En ce sens, il nous a semblé pertinent de s’informer des raisons qui poussent le conseil exécutif à organiser la première AG pendant le bloc libéré des sciences humaines. Au dire de Frédérique, il s’agirait seulement d’un problème administratif qui les restreignait dans les démarches pour obtenir une salle, au cours d’un bloc libéré pour tous, dans des délais raisonnables, créant ainsi une situation déplorable mais isolée. De surcroit, les sujets traités lors de cette assemblée sont d’une importance mineure, puisque sa première raison d’être est de présenter les devoirs de l’ASSO aux nouveaux étudiants, de déposer le bilan des anciens administrateurs et d’élire les étudiants qui occuperont les quelques postes vacants en plus de présenter et de faire adopter le budget pour l’année 2015-2016.

En plus de se pencher sur le problème de participation aux AG, il sera important pour le conseil exécutif de s’impliquer plus activement dans la vie étudiante au Cégep, par l’organisation de certains évènements, comme par exemple un souper de la rentrée, une nouveauté cette année.

D’autre part, il ne nous a pas été caché que, tel que promis dans le cadre de la campagne en mai dernier, il est toujours dans les priorités du parti démocratique de Garneau de s’atteler à la désaffiliation de l’ASSO Garneau à l’ASSÉ. Pour ce faire, certains articles de la charte pourraient être modifiés lors d’une prochaine AG afin de rendre possible un référendum Omnivox sur la question. Cela permettrait à un plus grand nombre d’étudiants de s’exprimer sur le sujet. Il va sans dire que les opposants à la désaffiliation pourraient éventuellement décrier un tel procédé.

Pour conclure l’entrevue, le sujet de la neutralité politique du conseil exécutif a été abordé avec la coordonnatrice puisque certaines intentions leur ont été prêtées dans la foulée des débats du printemps dernier. On nous a assuré de l’entière impartialité de tous les membres du CE. Plus concrètement, ceux-ci ont l’intention de réaliser un sondage Omnivox sur les divers intérêts et priorités des étudiants du Cégep. Malheureusement, la Salle des nouvelles n’a pas pu obtenir une description exhaustive des questions qui seront posées. De plus, Frédérique affirme que leur intention de se désaffilier va dans le sens du respect de son devoir de neutralité, puisque l’ASSÉ est très colorée politiquement. Cela dit, les étudiants seront les seuls à trancher définitivement de cette question.

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez