Science Vie au Cégep

Science, on tourne! : un évènement mémorable

Jeudi le 26 mars dernier se tenait la finale locale du concours Science, on tourne!, à laquelle participaient trois équipes du cégep Garneau. Un spectacle ouvert au public qui en a ravi plusieurs, malgré les résultats plus ou moins concluants.

Par William Berthelot
Journaliste pour la Salle des Nouvelles

Le concours Science, on tourne! est une initiative lancée en 1992 qui vise à intéresser les jeunes du secteur collégial à la technique et à la mécanique. Cet évènement consiste en un défi lancé chaque année aux étudiants qui, seuls ou en équipe (2 ou 3 personnes), doivent tenter de le résoudre.

Cette année, le concours consistait à construire une machine autonome en mesure de projeter une balle sur une cible le plus souvent possible, et ce, sur une période de 60 secondes. La difficulté du défi résidait en la nécessite pour la machine de lancer les balles à plusieurs reprises sans que les participants y touchent. Un vrai défi, quoi!

Trois équipes se sont inscrites cette année. La première équipe était composée de Louis-Philippe Drolet, de Simon Corbeil et d’Alex Medeiros; la deuxième, d’Eloïse Chakour, de Florence Bugnon et de Catherine Beaumont; et la dernière, d’Isabelle Pier Derome, de Marc-Étienne Langlois et d’Étienne Forgues.

Chaque équipe devait se présenter devant le public, une à une, et présenter de façon synthétique le fonctionnement de sa machine. Puis, elle disposait de deux essais d’une minute pour remplir le défi.

Malheureusement, aucune des trois équipes présentes n’a pu marquer de points. En effet, alors que les machines des deux premières équipes n’ont pu frapper adéquatement la balle, la machine de la troisième équipe était hors d’usage, rendant impossible son utilisation correcte.

Il faut dire que le concours était très difficile cette année. À ce sujet, Louis-Philippe rapporte que « plusieurs cégeps ont affirmé qu’il s’agissait d’un des défis les plus compliqués depuis les débuts du concours. »

Les spectateurs étaient néanmoins très enthousiastes par rapport au défi, et une cinquantaine de personnes étaient présentes pour y assister. Il faut dire que l’évènement est véritablement impressionnant : il est captivant d’entendre les participants décrire leurs machines. À ce sujet, Jennifer Dion-Shields, une amie d’un concurrent, souligne que « la présentation des machines était la partie la plus intéressante du spectacle. »

Plusieurs prix de participation étaient offerts aux concurrents. Félicitations à chacune des trois équipes, qui ont mérité une bourse de 100$ pour leur participation, ainsi qu’à l’équipe de Louis-Philippe, de Simon et d’Alex, qui a mérité le prix du public.

Étant donné qu’aucune équipe n’a remporté la finale locale, le département de physique devra se charger de choisir l’équipe gagnante, celle qui sera envoyée à la finale provinciale. En terminant, Florence Bugnon, participante, note qu’il s’agissait d’une expérience unique, et elle encourage tous les étudiants du cégep à s’inscrire. Pour ceux qui seraient intéressés à participer l’an prochain, les professeurs du département de physique seront heureux de vous guider dans vos démarches.

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez