Vie au Cégep

Relais de l’Excellence 2015 : un franc succès !

Par Lauriève Ménard
Journaliste pour la Salle des Nouvelles

Le 18 mars dernier avait lieu, au Grand Théâtre de Québec, le Relais de l’Excellence édition 2015. Cet événement organisé par dix-sept étudiants finissants en technique de gestion de commerce au cégep avait pour but de permettre aux étudiants de créer un réseau avec des entrepreneurs. Dans cette optique, tout le monde portait sur soi une ou plusieurs pastilles de couleur selon les domaines qui l’intéressait parmi les suivants : ressources humaines, entrepreneuriat, vente et représentation ou marketing. L’idée était particulièrement intéressante pour rallier rapidement les principaux intéressés à un domaine spécifique.

Le temps de l’apéro passé, M. Éric Pichette, fondateur du Groupe Qualinet, a pris la parole pour nous expliquer son parcours à titre d’entrepreneur. C’est donc en 1994 qu’Éric Pichette décide de racheter la petite entreprise de nettoyage de son père en y voyant une opportunité d’accroître l’entreprise du nom de Qualinet sans savoir que 20 ans plus tard, elle deviendrait un fleuron du Québec. Dès lors, il a une idée claire pour l’avenir de son entreprise et approche ses collaborateurs en évoquant qu’il souhaite que Qualinet devienne à l’image d’Ameublements Tanguay, en d’autres mots, que la qualité et le service soient les mots évocateurs de l’entreprise. De là, le slogan de Qualinet s’est forgé : « Groupe Qualinet, pour un travail sans retouches ! » Pour en savoir plus visiter : http://qualinet.ca/fr/a-propos

Un peu plus tard en soirée, j’ai eu la chance de m’entretenir avec le chargé de projet dans l’organisation de l’événement, Jonathan Harvey. Voici des extraits de l’entrevue :

SDN : Alors Jonathan, d’où vous est venue l’idée d’organiser un événement comme celui-ci?
JH : En fait, il s’agit d’un événement qui est un objectif de notre cours de gestion. Nous devions donc choisir entre quatre événements et l’organiser de A à Z. Comme nous étions deux groupes, les comités organisateurs étaient composés de dix-sept étudiants chacun.

SDN : Considérant les nombreux étudiants impliqués, comment s’est passé la coordination de votre équipe?
JH : Et bien, il y avait quatre volets dans l’organisation, soit marketing, secrétariat, logistique et commandites donc les étudiants étaient répartis dans chaque volet selon les besoins. De là, nous dirigions les étudiants vers certaines tâches puisqu’avec une équipe aussi nombreuse, il est facile de délaisser certains joueurs et considérant le temps restreint, tout le monde y trouvait son compte.

SDN : À voir la grandeur de votre événement, votre recherche de commandites s’est-elle avérée fructueuse?
JH : Oui, tout à fait ! S’il y a un mot à retenir ce serait « contacts », car nous en avons vraiment usé afin d’entrer dans les délais et d’avoir une soirée de cette valeur.

SDN : En terminant, quel a été votre plus grand défi?
JH : Ce que je pourrais nommer comme plus grand défi et source de stress est le nombre de participants à l’événement. Bien entendu, lorsqu’on organise un événement de la sorte, on estime le nombre de bouchées, la grandeur de la salle, etc. Si les estimations s’avèrent trop élevées, elles peuvent engendrer de grosses pertes pour l’événement. Par contre, ce soir nous avons dépassé notre objectif quant au nombre de participants donc nous sommes bien heureux du succès de notre événement.

À propos de l'auteur

La Salle des Nouvelles

Commentez